10 août 2015

Le restaurant de l'amour retrouvé / Ito Ogawa

Rinco, personnage féminin au caractère déterminé. Kuma, vieux monsieur à l'âme généreuse.
Dans un décor de nature où les produits de la terres sont décrits avec poésie et sentiments, une amitié profonde se retisse. Elle devient un point d'appui précieux pour Rinco dont le parcours de vie connaît des moments difficiles et chavirants.
L'écriture japonaise de ce roman est sensible et poignante. De nombreux passages accordent une large place au sentiment d'amour et montrent comment il constitue la source dans laquelle puiser pour se reconstruire. Ainsi, Rinco va créer l'Escargot, un restaurant où ses deux passions se conjugueront au présent: cuisiner avec amour et prendre soin de ses hôtes. "Mon restaurant, je voulais en faire un endroit à part, comme un lieu déjà croisé mais jamais exploré. Comme une grotte secrète où les gens, rassérénés, renoueraient avec leur vrai moi."
En alliant élégance et simplicité, la culture japonaise me touche particulièrement. J'aime la noblesse des gestes décrits, le caractère épuré des lieux évoqués. Chaque chose est présente pour une raison et contribue à créer un ensemble harmonieux. Le roman entier baigne lui-même dans l'harmonie. A la spontanéité et à l'effort incarnés par Rinco, se mêlent la douceur et la tranquillité de Kuma. A la beauté et au raffinement des plats cuisinés se mêle la rudesse de la mère de Rinco. Le rythme est parfait, équilibré. Une belle histoire à glisser dans sa valise ou à lire tranquillement au jardin...

2 commentaires:

ipapy a dit…

Parfait pour préparer le voyage au Japon de mars prochain. Merci Eglantine

Eglantine a dit…

Oui, une belle entrée en matière… Merci Alain pour ce commentaire